retour vers le passé : la Reichskristallnacht ?!

Reichskristallnacht

« Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde ».1

Ainsi donc, en ce dimanche 13 juillet veille de la fête de l’unité nationale, quelque 200 bêtes immondes ont cru bon de rejouer une tentative de remake de la Reichskristallnacht en attaquant deux synagogues, sises dans le territoire de la République Française, où des Juifs priaient paisiblement.

Si cela n’évoquait pas des souvenirs tragiques, la risée devant la bêtise de ses 200 individus dont le cerveau est largement inférieur à celui des chimpanzés Bonobo (et je prie les chimpanzés de m’excuser de les avoir comparés à ces voyous) cela me semblerait risible et dérisoire !

Hélas il n’en est rien. Le seul sentiment qui me vient à l’esprit est le dégoût !
Le seul sentiment qui m’envahit est la nausée !

Comparaison n’est pas raison. Les pouvoirs publics, à la différence des nazis n’ont en rien participé à cette barbarie ; ni de près ni de loin ! Ils en sont totalement et violemment étrangers.
La quasi-totalité des organisations, associations, congrégations, partis politiques, journaux etc. ont violemment condamné cet acte.

De Dalil Boubakeur Recteur de la Grande Mosquée de Paris au Président François Hollande.
Ils ont tous eu un comportement impeccable et irréprochable.

Il n’en reste pas moins que cela pose problème.

Les deux seuls points communs entre ces 200 lies rabougries et les nazis est le fait qu’ils font tous deux partie du « lumpenprolétariat » et les cris de « mort aux juifs » qu’ils ont vociféré en brandissant le drapeau Palestinien.
L’éducation que j’ai reçue m’a appris à respecter TOUS les drapeaux.
Visiblement pas eux!
J’ai également appris à ne pas pratiquer l’amalgame.
Et bien entendu ,cela va sans dire, toutes les causes ont le droit d’être défendues dans la limite du cadre républicain!

 

Ces voyous, pour ne pas employer un autre terme, seront châtiés bien entendu, et des mesures pour défendre la démocratie seront prises. Dont acte !
Dont acte car cela n’a rien que de très normal.
Et j’ai pleine et entière confiance.
Le premier devoir d’une démocratie est de se protéger. Ces voyous sont perdus, hélas ou heureusement, pour la démocratie et pour le genre humain.

Je ne veux pas non plus crier au loup tout simplement parce que 200 voyous aiment les uniformes bruns.
Après tout chacun peut se déguiser et se ridiculiser à volonté.

Mais parce que je crois que la démocratie finit toujours par triompher, parce que je crois que l’intelligence finit toujours par triompher de l’ignorance et de la bêtise humaine, j’ai simplement envie de reproduire pour le citoyen épris de liberté, du vrai goût du vrai débat, et de l’opinion contradictoire salvatrice, le superbe poème de Victor Hugo et le texte du Pasteur Martin Niemöller.

Léo Keller

 

Poème de Martin Niemôller

« Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas juif.
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester »

Victor HUGO
Recueil : « Les Châtiments »

Luna

« Ô France, quoique tu sommeilles,
Nous t’appelons, nous les proscrits !
Les ténèbres ont des oreilles,
Et les profondeurs ont des cris.
Le despotisme âpre et sans gloire
Sur les peuples découragés
Ferme la grille épaisse et noire
Des erreurs et des préjugés ;
Il tient sous clef l’essaim fidèle
Des fermes penseurs, des héros,
Mais l’Idée avec un coup d’aile
Ecartera les durs barreaux,
Et, comme en l’an quatre-vingt-onze,
Reprendra son vol souverain ;
Car briser la cage de bronze,
C’est facile à l’oiseau d’airain.
L’obscurité couvre le monde,
Mais l’Idée illumine et luit ;
De sa clarté blanche elle inonde
Les sombres azurs de la nuit.
Elle est le fanal solitaire,
Le rayon providentiel.
Elle est la lampe de la terre
Qui ne peut s’allumer qu’au ciel.
Elle apaise l’âme qui souffre,
Guide la vie, endort la mort ;
Elle montre aux méchants le gouffre,
Elle montre aux justes le port.
En voyant dans la brume obscure
L’Idée, amour des tristes yeux,
Monter calme, sereine et pure,
Sur l’horizon mystérieux,
Les fanatismes et les haines
Rugissent devant chaque seuil,
Comme hurlent les chiens obscènes
Quand apparaît la lune en deuil.
Oh ! Contemplez l’Idée altière,
Nations ! Son front surhumain
A, dès à présent, la lumière
Qui vous éclairera demain ! »

 Jersey.

Notes
1 Bertolt Brecht in la résistible ascension d’Arturo Ui

Publicités

Comments

  1. And this sad world goes round and round, repeating patterns which have kept humanity enslaved for millenia.

    The « Beast » does not and never will give up its hold on us, wishing for evermore rivers of blood and suffering of the innocents.

    Both aggressors and victims are its vassals and puppets and serve its devious sick purpose.They are just manipulated, oh so easily!

    This Tohu Bohu of the dark cosmic Abyss of Old, wrote all the perceived sacred or secular writing and ideas – pitting one group against the other, hoping for hatred-engendered conflicts to explode in mayhem, to feed it ravenous sick appetite for more human sacrifices in pain, which give it force, existence and great power- as the true cosmic black hole that it is.

    This original force of pure « Chaos » and final entropy was here much before man walked the earth.

    It will not be conquered until WE humans let go of our fascination with its sick existence, and refuse to give anymore energy to its depraved calls and behaviors. WE as children of the true Creator need to overcome our fear of its screams charged with unfathomable anger which have been echoing and echoing throughout the universe for eons under so many disguise, often claiming falsely to be born of the true Light.

    That primal sound of chaos is still trying to drown the many silent cries of decency, respect, love towards one another and towards all of Creation itself. The « Beast » has encouraged and communicated to us the tools to destroy, exploit, and kill a great many, efficiently and rapidly.

    The true question is when will WE REVOLT AND say ENOUGH is ENOUGH! And destroy its ideas, temples, ideologies, its minions, leaders and priests???? When?
    Hopefully we will finally disenpower the great Abyss before it is too late for us, human aggressors and victims alike…

    WE HAVE ALL BEEN CONNED….Sorry to say that…The silence voice of Truth is dimmed and crying with a deep wail for Her children.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :