La dette américaine en images ! à portée de toutes les bourses.Foin des explications alambiquées

 

 

C’est énorme comme problème n’est-ce pas?

Vous le reconnaissez:

C’est le billet de 100 dollars.

Image1

Ce billet est sans doute le plus populaire, le billet préféré dans le monde entier. Ce sont ces billets que nous utiliserons pour bâtir les « pyramides » décrites dans cette présentation.

Et ça, c’est une liasse de 10 milles dollars.

Image2

Cette somme permet de passer de bonnes vacances au bord de la mer ou de s’acheter une petite voiture d’occasion. Un Terrien moyen doit bosser un an pour la gagner.

Et voici 1 million de dollars. Finalement, ce n’est pas aussi impressionnant qu’on pourrait croire, n’est-ce pas?

Image3

La plupart des habitants de notre planète ne gagneront jamais cette somme de leur vie. C’est peut-être pour cela que l’expression « Devenir millionnaire » est le rêve de tout petit-bourgeois..

Passons à 100 millions de dollars.

Image4

Comme vous le voyez, ce montant tient sur une palette classique facilitant sa manutention. On voit à côté, pour comparaison, une liasse de 1 million et une autre de 10 mille dollars.

Ouf ! Nous arrivons au milliard de dollars…

Image5

Vous avez compris: si vous souhaitez faire un casse dans une banque pour vous emparer de 1 milliard de dollars, il vous faudra un camion.

Et voici à quoi ressemble 1 trillion de dollars:

Image6

Notez qu’il s’agit de deux étages de palettes de 100 millions de dollars chacune, soit l’équivalent d’un terrain de foot ou d’un Boing-747-400 (toujours pour comparaison):

Image7

Nous en sommes maintenant à 15 trillions de dollars.

Image8

Comme vous le voyez, le Boeing s’est caché derrière cette montagne de dollars, alors que la Statue de la Liberté commence à s’inquiéter, car ce montant est inférieur à la dette des États-Unis qui constitue — tenez-vous bien — :

114.5 trillions de dollars. La voici, la dette, elle est à droite sur la photo ci-dessous:

Image9

Si vous sautez de cette hauteur sur n’importe quel gratte-ciel américain, vous serez transformé en crêpe. Et si vous sautez sur la Statue de la Liberté, vous risquez de passer à côté.

Ces 114.5 trillions de dollars, c’est la somme qui manque aux États-Unis pour payer la médecine, les médicaments, les retraites, les frais de Sécurité sociale, la police et toutes sortes de projets militaires que tous les présidents des États-unis adorent. Or, pour ce procurer cette somme, il n’y a que deux options: soit que le gouvernement imprime ces trillions, ou que les habitants des États-Unis les sortent de leurs poches.

« Époustouflant »

Publicités

Comments

  1. Excellent goods from you, man. 301 Moved Permanently I’ve understand your stuff previous to and you are just extremely excellent. I actually like what you’ve acquired here, certainly like what you’re stating and the way in which you say it. You make it enjoyable and you still care for to keep it smart. I can’t wait to read far more from you. This is really a terrific 301 Moved Permanently informations.

  2. Hello.This article was extremely motivating, particularly because I was searching for thoughts on this matter last Wednesday.

  3. Everything that is posted here is extremely useful

  4. Bonsoir, encore un très bon article, permettant de visualiser efficacement la dette étasunienne.
    Par contre, je ne comprends pas vos montants, n’y aurait-il pas une erreur ?
    Vous utilisez le terme ‘milliard’, donc 10°9 (10 puissance 9), l’échelle longue (la seule utilisée en français, langue de l’article).
    Donc votre trillion de dollars représente un milliard de milliards de dollars (10°18) !
    Ne s’agit-il pas plutôt d’un billion (mille milliards : 10°12), et de 15 billions ?
    Enfin, j’ai trouvé 60 billions de dollars pour la dette étasunienne, 17 billions pour la dette nationale, et 651 milliards de déficit budgétaire d’après le site usdebtclock.
    Pour finir, je ne connais pas grand chose à la dette publique, mais un peu plus aux mathématiques.
    Bonne continuation avec cet excellent site !

    • Bonjour
      Votre remarque est très pertinente.Vous avez très vraisemblablement raison et je vous prie de m’excuser pour notre erreur.
      Elle provient, outre le fait de ne pas avoir suffisamment vérifié nos sources, de l’auteur du diapo qui a du melanger des données US avec un texte français.
      merci de votre lecture attentive et de vos encouragements
      leo keller

      • Bonjour,
        Je vous en prie, je vous ai découvert, ainsi que votre site, à la radio, la semaine dernière ; et votre site est très agréable et intéressant. Merci de votre culture, de ce que vous faites, et tous mes voeux de bonne année.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :