Le calvaire d’Arthur London. Souvenons- nous.

Au Secrétariat du Partiaux mains du camarade Slansky30/1/1951 Lettre de Lise London quatre jours après l’arrestation d’Arthur London à Prague Cher camarades,Je subis en ce moment une épreuve bien pénible, sans doute la plus pénible de mon existence qui pourtant n’a pas été épargnée. Membre du Parti et des Jeunesses communistes depuis 1931, j’ai toujours […]